Retour sur la 8ème édition d'Une Nuit Pour Entreprendre

05 décembre 2022

L’École des Ponts ParisTech a organisé, dans la nuit du 1er au 2 décembre, la 8ème édition de « Une Nuit Pour Entreprendre », événement phare de son dispositif de sensibilisation à l’entrepreneuriat.

Durant ce concours nocturne, 10 projets ont été créés en équipe par une cinquantaine d’étudiants issus de l’École et d’une dizaine d’autres établissements dont des écoles d’ingénieurs comme celles de l’IP Paris (École polytechnique, Télécom Paris, Ensta Paris), l’Institut d’Optique Graduate School, des écoles de commerce (HEC, ESSEC, ESSCA) ou encore l’École de Guerre Économique... Le jury était composé de Anthony Briant, directeur de l’École des Ponts ParisTech, de Thierry Duclaux, Président de la Fondation des Ponts, de Anne-Fleur Saraux, co-fondatrice de Wengo et directrice de MyBestPro et de Yann Aprile Bouché, responsable de l’incubateur de Télécom Paris. Le premier prix a été décerné à l’équipe ECOME qui a remporté un chèque de 1 200 € de la part de la Fondation des Ponts. Les deux autres prix ont été remis par Renault et L’Oréal, tous deux partenaires de l’événement.

Les 50 étudiants participants avaient une nuit (de 20h00 à 7h00) pour bâtir et soumettre leur projet (présentations orale et powerpoint et réalisation d’un mini-film). La grande majorité des sujets proposés par les élèves étaient liés à la transition écologique et numérique. Ils ont été suivis et conseillés par 12 coachs composés d’alumni, de collaborateurs de l’École, de professionnels de l’entrepreneuriat et d’entrepreneurs.

Une dizaine de thématiques étaient proposées aux étudiants : Data - Informatique - IA / Transition énergétique, écologique - Environnement / Finance - Économie - Marketing / Société - Éducation / Santé - Alimentation - Aide à la personne / Aménagement urbain - Construction / Industrie - Logistique / Sport - Loisirs / Transport – Mobilité.

Les lauréats 2022 sont...

Le premier prix, remis par la Fondation des Ponts, a été décerné au projet ECOME, une application permettant de mesurer l’empreinte carbone de ses achats, tous secteurs confondus. Avec un moteur de recherche intégré, l’accès à des statistiques et à des guides par rubriques, l’application a un but informatif mais permettra aussi aux utilisateurs de se fixer des objectifs et de comparer leurs évolutions avec leur communauté. L’équipe était composée de 6 étudiants dont deux
de l’École des Ponts ParisTech, Antoine Massieu et Eliel Dzik, Aram Kalos et Simon Lavieuville de l’École de Guerre Économique, Kazem Julien Ammar de l’ENSTA Paris et Antoine Bourhis de Sup’Optique.

 

Le second prix, récompensé par L’Oréal, a été attribué à l’équipe qui a créé le projet IRIS, dont l’objectif est de minimiser l’empreinte carbone dans le transport textile. Leur réflexion propose de faire évoluer la chaîne de livraison dans les grandes villes, notamment avec des coursiers à vélo, en coupant la chaîne de transport entre l’usine et le consommateur sur les derniers kilomètres. Ce projet a été entièrement imaginé par des étudiants de l’École des Ponts ParisTech, avec Benjamin Siboni, Pierre-Louis Franco, Alexandre Le Clair, Pablo Larrieu et Benjamin Benabou.

 

Le projet qui a remporté le 3e prix, récompensé par Renault, est intitulé FLYSWAP, un drone ouvrier modulable destiné aux entreprises spécialisées dans la contruction, la rénovation et l’entretien de bâtiments grande hauteur. Avec une base universelle sur laquelle peuvent se clipser différents modules, ce drone multi-tâches s’adapte aux besoins des entreprises. Il peut à titre d’exemple être utilisé pour le nettoyage des parois vitrées et remplacer ainsi le travail dangereux des cordistes ou pour des travaux de peinture... L’équipe est composée de 4 étudiants de l’École des Ponts ParisTech : Amaury Bacot, Gabriel Mariadass, Rafael Dubois et Arthur Maury.

L'École remercie tous ceux qui ont contribué à l'organisation de cette Nuit ainsi que les coachs, jurys, alumni présents, à d.school, Genius Ponts, La Fondation des Ponts, et les entreprises partenaires L'Oréal, Renault, RATP et Eiffage.